Le modèle blue soil

RÉGÉNÉRER NOTRE PLANÈTE

RESTAURER LA PLACE DE L’HUMAIN DANS LES ÉCOSYSTÈMES

RÉGÉNÉRER LA BIOLOGIE DES SOLS

La temporalité des écosystèmes

temporalité

« Si les humains mettent 4 à 6 semaines pour régénérer les cellules de la peau ou quelques semaines pour régénérer nos intestins ; la terre et ses écosystèmes mettent des dizaines d’années.

La temporalité de la Nature ne dispose pas d’une seule et même échelle de temps, nous en sommes la preuve.

Croire que le sol est une structure déconnectée des cours d’eau, des forêts et du climat est absurde. Croire que nous pouvons produire immédiatement un nombre suffisant de récoltes pour nourrir tout le monde revient à du suicide.

Cet effet est imputé non pas à un problème d’efficacité des méthodes naturelles et régénératives, mais lié à la lenteur des processus de régénération de l’équilibre de la terre. Nous payons le prix d’une pensée déconnectée de la Nature et devons désormais être patient dans l’urgence ».

3 ÉTAPES

Immédiat

L’Aquaponie 2.0

Passer à l’action

L’aquaponie, pour l’autonomie alimentaire et régénérer les sols

Son fonctionnement classique

L’aquaponie est un système hors-sol naturel combinant 3 écosystèmes : la pisciculture, la culture de bactéries et la culture de plantes en eau. Ce système est symbiotique et écologique. Différent de l’hydroponie qui utilise des nutriments synthétiques et qui équivaut à encore utiliser des fertilisants chimiques, l’aquaponie utilise la défécation des poissons comme source de nutriment. La gestion d’un cycle de décomposition est donc centrale en aquaponie.

Malgré la différence visuelle entre culture en sol et en eau, il y a des similitudes bactériologiques dans la décomposition des nutriments.

La défécation des poissons est transformée en nutriments grâce aux bactéries cultivées en aquaponie. Le travail de ces êtres invisibles que sont les bactéries aérobies, est central à la fois dans la biologie des sols et dans l’aquaponie.  La solution ionique (N, P, K, Mg, Ca ..) est absorbable  pour les racines des plantes.

Ce circuit d’eau fermé ou phytoépuration comestible que représente l’aquaponie, apporte donc directement au niveau du système racinaire des plantes les nutriments dont elles ont besoin pour se développer. Ainsi les plantes poussent 2 à 3 fois plus vite. Cette super-croissance s’explique par le fait que les nutriments sont directement acheminés aux systèmes racinaires, si bien que l’énergie vitale de la plante habituellement réquisitionnée pour le développement racinaire est plutôt déployée dans le développement foliaire.

Ses avantages

Ses inconvénients

  • 100% naturel
  • 0 produits chimiques
  • 0 engrais synthétique NPK
  • 85% d’eau douce économisée par an selon les climats
  • X 2 pour la vitesse de croissance des plantes
  • Système régénérateur à 100%
  • Polyculture
  • Récolte abondante
  • 1 système = 1 personne pour la maintenance
  • Peu chronophage
  • Système 100% transitoire
  • Limite les maladies, prédateurs et champignons
  • Ne permet pas de faire de la semence (appauvrissement des conditions du phénotype)
  • Dépend d’une serre
  • Dépend de l’énergie électrique (panneau solaire, éolienne ou secteur)

Aquaponie 2.0

« Le 2.0 de l’aquaponie est ma signature, mon propre style dans ma manière de faire de l’aquaponie. Inspirée par les peuples premiers et leurs compréhensions du monde de l’eau, les études scientifiques portant sur la gestion et conservation des cours d’eau leurs donne raison. L’eau est vivante. L’utilisation des courants forts, de l’oxygénation et des vortex sont la clef du monde vivant aquatique et terrien. Je ne fais donc que mimer les comportements des ruisseaux et rivières dans mes systèmes d’aquaponie ».

Autonomie alimentaire

Malgré la mauvaise réputation de l’aquaponie de par son aspect hors-sol, elle est pourtant une sorte de 4X4 de l’agriculture nous permettant d’obtenir rapidement une autonomie alimentaire lorsque les écosystèmes de la planète sont à bout de souffle et n’arrivent plus à produire.

Dans un contexte de pénurie alimentaire et d’effondrement de nos écosystèmes naturels elle permet ainsi d’instaurer une paix sociale par l’assiette.

Son utilisation doit être modérée et sage. Remplacer le sol par du hors-sol revient à retomber dans un système d’exploitation de l’humain sur la Nature et a artificialiser les terres agricoles. La taille moyenne de systèmes d’aquaponie des micro-fermes Blue Soil est entre 100m2 à 200m2.

Une invention pour régénérer la biologie des sols, un brevet déposé en 2019

L’aquaponie est aussi bien ancrée dans le sol, car les similitudes bactériologiques qu’elle partage avec la biologie du sol font d’elle un élixir tout aussi précieux que le thé de compost du Dr. Elaine INGHAM, célèbre microbiologiste américaine de renommée internationale pour ses travaux sur le compost et la revivification des sols.

Dans le cadre du modèle Blue Soil, non seulement l’aquaponie permet une résilience alimentaire incontestable, elle revivifie la microbiologie des sols et permet aux écosystèmes de cicatriser selon leurs propres temporalités.

L’aquaponie est donc un outil de transition permettant d’assurer une sécurité alimentaire le temps que la vie reprenne dans nos sols et nos cours d’eau.

Dépôt de brevet FR19.063.64

5-7 ans

Agroécologie

Revivifier les sols

Le processus

 

Urgence écologique

Dans le contexte actuel, nous avons oublié de prendre en compte la notion de temporalité des processus régénérateurs de la Terre. Régénérer la Nature et restaurer ses écosystèmes nécessitent patience et connaissances. Comment soigner quand on ne comprend pas encore les mécanismes du fonctionnement initial ? En fonction de l’état de dégradation des écosystèmes et notamment celui du sol, la production risque donc de ne pas être au rendez-vous avec notre urgence et besoin alimentaire actuels.

Urgence alimentaire

Comment nourrir 7 milliards d’humains dans un monde en crise où les écosystèmes ne permettent plus de nous nourrir dans l’immédiat ? Nous devons combiner un ensemble de méthodes correspondant à différentes temporalités des processus de régénérations de la terre. Si l’aquaponie répond aux besoins immédiats et de manière transitoire et temporaire, elle permet aussi de contribuer à la restitution de la vie biologique des sols.

We are the gardeners of the planet, that is our charge, as human beings. It is not to extract, it not to destroy, it is to maintain natural interaction sothat we don’t destroy our society”

Nous sommes les jardiniers de la planète, c’est de notre responsabilité, en tant qu’être humain. Elle n’est pas d’extraire, ni de détruire, elle revient à maintenir les interactions naturelles de manière à préserver notre société »

Dr. Elaine INGHAM

2015 Oxford University

Le processus breveté utilise l’aquaponie pour revivifier les sols. Inspirée par l’ensemble des travaux portés sur le fonctionnement biologique des réseaux trophiques du sol (Soil Food Web), il me semblait évident de mettre en interaction le monde de l’eau avec celui du sol.

 « Imaginez le sol comme vos intestins. Vous disposez d’un microbiote intestinal pour être en bonne santé et assimiler les nutriments et minéraux. Le sol, cet intestin macroscopique sur lequel nous marchons, nécessite un microbiote végétal pour stocker assimiler les nutriments et produire les récoltes. Maintenant, si vous n’avez pas de bactéries et champignons dans vos intestins, vous tombez tout simplement malade, ne digérez pas, n’assimilez plus ces nutriments…. Tout comme vous, le sol en tant que macro-intestin dispose de son propre microbiote végétal. Pour être naturellement productif, digérer et redistribuer les nutriments aux racines des plantes il doit donc avoir un ensemble de micro-organismes tels que bactérie, champignon, protozoaire, arthropode, nématode… ».

Le Processus innovant est un outil de transition venant booster la microbiologie :

  • Un outil de transition pour les agriculteurs et autres acteurs sociaux
  • Un moyen pour enclencher le changement des méthodes conventionnelles à des méthodes d’agriculture régénérative basée sur des processus biomimétiques
  • Une solution pour stopper immédiatement les intrants chimiques
  • Il permet de laisser le temps et laisser faire la Nature pour retrouver son équilibre.
  • Un moyen de multiplier les lignes de production et les sources de revenus
  • Stimule les ateliers de transformation et l’économie locale

+10 ans

Agroforesterie

L’ AGRICULTURE RÉGÉNÉRATIVE, UNE VISION À LONG TERME

Dans le cadre du modèle Blue Soil, les étapes 1 et 2 nous permettent donc de résoudre les problèmes de temporalité, d’urgence sanitaire et de lancer la revivification des sols.

L’intégration des méthodes du thé de compost, de la permaculture, de l’agroécologie, de l’agroforesterie et de la biodynamie sont à mettre en place le plus tôt possible après l’installation du système d’aquaponie.

 « Notre place d’humain n’est alors rien d’autre que celle d’accompagner la terre dans sa cicatrisation avec l’ensemble des méthodes naturelles disponibles ».

La troisième étape est d’assurer la mise en place de

  • Compost
  • Agroécologie
  • Agroforesterie
  • Biodynamie